Nos conseillers au 01.42.33.01.12
Nous vous rappelonsEspace clientListe de mariage / Cadeau

Identifiez-vous



Mot de passe oublié ?

Vous participez à un cadeau ?


Accueil > Asie > Cambodge sur mesure

Cambodge sur mesure

Retour à la liste

Du sourire d’un roi à celui d’un peuple

-

Cambodge sur mesure

Du sourire d’un roi à celui d’un peuple

Fabuleux héritage laissé par l’empire khmer, les merveilleux temples d'Angkor justifieraient à eux seuls un voyage au Cambodge. Mais comment ignorer les prodiges de la nature que sont le Mékong et le lac Tonle Sap près desquels vivent la majorité des Cambodgiens ou encore les jungles sauvages du nord-est faiblement peuplées de minorités ethniques ?

Les temples d’Angkor racontent une histoire que, même le voyageur peu sensible aux vieilles pierres, écoutera ; la présence d’un guide local expérimenté lui en facilitera la perception

La plus grande concentration de temples se trouve à 8 kms de la ville de Siem Reap en plein développement grâce à cette proximité. Malgré le grand nombre de sites à découvrir, le visiteur n’y  sera jamais seul quelle que soit l’heure de sa visite, c’est particulièrement vrai pour Angkor Vat qui attire la foule,  tout comme le Bayon. Voyager en individuel, permet d’adapter les visites à la fréquentation des lieux. Dans les sites plus éloignés comme le Bantaey Srei ou le Beng Mealea, la fréquentation est plus modeste mais pas inexistante, il faut parfois savoir attendre le départ d’un bus pour pouvoir apprécier dans le recueillement nécessaire, la finesse d’une sculpture ou l’histoire racontée par un bas-relief.

A Sambor Prei Kuk, une centaine de petits  temples de l’époque préangkorienne, dévorés par la végétation, sont éparpillés dans la jungle ; leur découverte à pied vous procurera un rare sentiment d’isolement.

Le Cambodge, ce sont aussi de petites villes assoupies qui s’étalent le long de ses fleuves, qui en vivent et les font vivre. Le transport fluvial a encore toute sa place dans ce pays, il est parfois le seul moyen de transport possible ; mais le niveau des eaux variant  considérablement d’une saison à l’autre, le trafic se reporte alors en partie sur le  réseau routier lorsqu’il existe et qu’il est praticable.

 

Si vous souhaitez parfaire votre séjour au Cambodge, n’oubliez pas qu’au large des côtes, s’égrènent quelques îles paradisiaques pour un séjour inoubliable !

Le Cambodge, ce petit pays, trop longtemps abandonné, renaît aujourd’hui, grâce à son patrimoine architectural exceptionnelredécouvrez le Cambodge sur mesure des Clés du Monde, dites-nous vos envies, nous vous proposerons le voyage qui leur correspond.
 

 

Angkor

L’empire khmer dans sa plus grande extension englobait, outre le Cambodge et le Laos, une grande partie de la Thaïlande actuelle ainsi qu’une partie du Vietnam du Sud. Les archéologues de l’Ecole Française d’Extrême Orient (EFEO) ont identifié sur le seul Cambodge, quelque 5000 sites.
La capitale de l’empire, Angkor Thom, était une ville au carré, gigantesque, bien plus grande  que Paris à l’époque médiévale ; mais Angkor ne peut se réduire à Angkor Thom, tout comme Paris ne peut se réduire à ses grands monuments.

 

  • A Angkor Vat


Il symbolise la nation cambodgienne et figure sur le drapeau national et les billets de banque, il est l’attraction première d’Angkor, ses proportions gigantesques en font probablement le plus grand édifice religieux au monde. Son style est une combinaison unique des styles temple-montagne et temple-galerie.
Les bas-reliefs des trois principales galeries représentent des tableaux de conquêtes militaires, des scènes religieuses, de la cour royale ou de la vie des paysans. Visite obligatoire, intimité avec ce chef-d’œuvre quasiment impossible.

  • A Angkor Thom

A l’exception d’Angkor Vat, les monuments les plus visités, le Bayon, et le Baphuon se trouvent dans l’enceinte fortifiée
- le Bayon occupe le centre exact de la cité d’Angkor Thom, la structure compte 54 tours ornées chacune de 4 visages monumentaux au sourire énigmatique. Le soleil levant qui éclaire successivement ces visages, enchantera la journée des visiteurs courageux.
- le Baphuon est l’un des plus grands et plus vieux temples-montagnes d’Angkor, sa restauration par l’EFEO a été récemment achevée. Ce temple partiellement effondré, a été démonté avant la guerre civile. Malgré la destruction des archives des travaux, le défi du gigantesque puzzle de pierres étalé sur 10 hectares a pu être relevé.
- la Terrasse des Eléphants servait de tribune géante lors des défilés célébrant la puissance du royaume et de son souverain, la parade des éléphants est sculptée sur le mur de soutènement de la terrasse. Les impacts de balles que l’on peut y voir, témoignent  des massacres perpétrés par les khmers rouges.

  • A proximité

- le Ta Prohm
Tout voyageur a dans un coin de sa mémoire, la photo de ce temple, en équilibre précaire,  enserré dans les racines géantes d’immenses fromagers ; le symbole de la vanité humaine face à la puissance de la nature. A ne pas manquer.
- le Preah Khan
L’un des plus grands temples d’Angkor, sa structure rappelle celle du Ta Prohm mais il est en bien meilleur état. Ses nombreuses sculptures raffinées ont survécu au temps.

  • Aux environs

- le Banteay Srei (à 20 Kms)
A l’écart des circuits, ce petit temple est considéré comme le plus féminin des temples khmers. Dans une enceinte de latérite, il déploie  ses sculptures de grès rose d’une finesse exceptionnelle, ses bas-reliefs  évoquant Shiva. Le soleil qui anime d’ombre et de lumière les divinités aux murs du sanctuaire, fait vibrer la pierre. Emotion esthétique garantie !
- le Beng Mealea (à 40 Kms)
Ce temple envahi par la végétation est l’un des plus spectaculaires d’Angkor, il faut s’y frayer un chemin dans le chaos de gigantesques blocs de pierre de la partie effondrée. Ce temple a servi de décor au tournage du film de J.J. Annaud « Les Deux Frères »

  • Au loin (à 200 kms)

Le Prasat Preah Vihear
Au sommet d’une falaise qui domine la plaine cambodgienne, cet imposant temple-montagne est bâti sur un emplacement spectaculaire à la frontière thaïlandaise. Il est l’objet d’affrontements armés récurrents entre les deux pays. L’accès n’est pas aisé, côté cambodgien.

 


Temples préangkoriens


A mi-distance de Phnom Penh et Siem Reap, à proximité de Kompong Thom, le site de Sambor Prei Kuk recèle, dispersé dans la jungle, un ensemble d’une centaine de petits temples préangkoriens du royaume de Chenla. Leur conception préfigure manifestement celle des temples d’Angkor. Il s’en dégage une ambiance de sérénité.
 


Siem Reap et le lac Tonle Sap


Porte d’Angkor, Siem Reap est une petite ville agréable qui dispose d’un large choix hôtelier. Le Tonlé Sap voisin est un écosytème unique : à la saison des pluies, le niveau du Mékong augmente rapidement et il se déverse alors dans le Tonle Sap. Le niveau d’eau monte de 2 à 10 mètres et la superficie du lac de 2500 km2 à 13000 km2 ; lorsque le débit du Mékong décroît, le phénomène inverse se produit, les eaux du Tonle Sap se déversent dans le Mékong. Cette inversion en novembre, est l’occasion de la  Fête de l’ Eau.
La visite du village flottant de Chong Kneas et de la forêt inondée de Kompong Phluk vous permettra de visualiser ce phénomène tout en faisant une pause dans la visite des temples.

 


Battambang


D’accès facile, cette cité avec ses ponts jetés sur la Sangker, son marché couvert et son quartier colonial est la seconde du pays, l’ambiance y est néanmoins très provinciale. Essayez le Bamboo Train qui relie les villages alentour.   
 


Phnom Penh


Que cette ville trépidante, aujourd’hui de plus d’un million d’habitants, ait pu être vidée de sa population par les Khmers Rouges,  défie l’imagination.
Même si c’est éprouvant, ne manquez pas la visite du S21 le centre de torture et du camp d’extermination de Choeung Ek à quelques kilomètres de la ville. Ces abominations révèlent les plus sombres instincts humains.    
La ville a beaucoup changé, depuis cette époque pas si lointaine, elle est en plein boom immobilier mais garde un certain charme grâce à ses pagodes et ses édifices coloniaux. Elle est pauvre en sites touristiques hormis le Palais Royal et la Pagode d’Argent mais surtout le Musée National qui renferme la plus belle collection de statues Khmères au monde. Une flânerie sur les quais du Mékong ou dans les marchés couverts complètera agréablement cette visite.

 


Le Mondolkiri


Les paysages de cette province de l’est, perchée en moyenne à 800 mètres d’altitude, évoquent  tantôt la Suisse tantôt l’Irlande. Son faible peuplement en a fait le sanctuaire de grands mammifères menacés par ailleurs, tels tigres et rhinocéros blancs. L’écotourisme y est pratiqué, notamment le trekking et les promenades à dos d’éléphant.
 


Le Ratanakiri


Cette province du nord-est, coincée entre le Vietnam et le Laos, est difficilement accessible par la route, des liaisons aériennes au départ de Phnom Penh desservent Ban Lung, le chef-lieu, plusieurs fois par semaine. Cette capitale provinciale constitue une bonne base pour découvrir les richesses naturelles de la région, notamment dans une zone protégée, le lac de cratère Yeak Lom, l’un des sites les plus beaux du Cambodge, ou encore les cascades ou les mines de pierres précieuses.
Le marché de Ban Lung est animé par les minorités ethniques des environs.

 

 

Avec une semaine sur place :


Partez à la découverte des temples d’Angkor et de ses environs ! Vous pouvez par exemple combiner Angkor et Battambang. Pour un voyage sur mesure à Angkor avec un guide expérimenté compter un budget à partir de 1800 €uros par personne.


Avec une dizaine de jours sur place :


Vous pouvez prendre le temps de découvrir en profondeur la région d’Angkor, Le site est immense et les environs permettent de faire une pose dans la visite des temples : la forêt inondée,  le Tonlé Sap et ses villages flottants : Il faut alors compter un budget à partir de 2000 €uros par personne.
-  Il est possible de faire un séjour itinérant entre Phnom Penh, Kompong Thom, et les temples d’Angkor. Il faut alors compter un budget à partir de 2200 €uros par personne.
-  Le Cambodge peut se combiner avec le Vietnam voisin. Pour une découverte du Delta du Mékong et des temples d’Angkor, compter un budget à partir de 2500 €uros par personne.
-  Pour une découverte en bateau (catégorie supérieure)  du delta du Mékong, entre Angkor au Cambodge et Saigon au Vietnam compter un budget à partir de 3800 €uros par personne.
-  Pour un vrai voyage de rêve qui combine « culture et détente » partez quelques jours à la découverte des temples d’Angkor et finissez votre séjour sur une île paradisiaque, comme par exemple à Koh Ouen au Song Saa. Compter un budget à partir de 3700 €uros par personne.

Avec une douzaine de jours sur place :


-  Pour un séjour sur mesure, à travers le Cambodge compter un budget à partir de 2300 €uros par personne
-  Pour combiner le Cambodge et le Vietnam compter un budget à partir de 2600 euros par personne.

 
Avec une quinzaine de jours sur place :


-  Vous avez le temps de découvrir en profondeur le pays : entre les incontournables et les régions moins accessibles et plus authentiques : compter alors un budget à partir de 2500 € par personne.
-   Pour combiner le Cambodge et les pays voisins (Vietnam, Laos, Thaïlande) compter un budget à partir de 2800 €uros par personne.

 


Ces budgets indicatifs incluent les vols internationaux en classe Eco et les taxes afférentes ; l’hébergement ; les transports locaux (véhicule privé avec chauffeur, vols domestiques) ; les droits d’entrée. et l’assistance d’un guide local francophone.